L’Ostéopathie

L’ostéopathie

Un soupçon d’histoire et de philosophie ostéopathique

L’ostéopathie est une thérapeutique manuelle, qui fut créée par Andrew Taylor Still aux États-Unis dans le courant du 19°siècle. Il fonda en 1892 à Kirksville la première école : l’ American School of Osteopathy.

L’histoire de l’ostéopathie en vidéo

La philosophie guidant le système de pensée de l’ostéopathe est que toutes les parties du corps sont reliées entre elles par l’intermédiaire des tissus organiques qui le composent.

Le corps constitue une unité fonctionnelle indissociable, avec une identité et une spécificité propre à chacun.

Dès lors qu’une structure du corps présente une perturbation dans son fonctionnement, cela implique un retentissement sur le fonctionnement de structures situées à distance par le biais de ces interrelations tissulaires.

Andrew Taylor Still, fondateur de l'ostéopathie

Définition de l’Ostéopathie selon le Journal Officiel Français

« L’ostéopathe, dans une approche systémique, après diagnostic ostéopathique, effectue des mobilisations et des manipulations pour la prise en charge des dysfonctions ostéopathiques du corps humain. Ces manipulations et mobilisations ont pour but de prévenir ou de remédier aux dysfonctions en vue de maintenir ou d’améliorer l’état de santé des personnes, à l’exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agent physique. »

L’ostéopathie vise donc à comprendre les causes des symptômes du patient à partir d’une analyse des différents systèmes du corps humain dans leur ensemble. Il s’agit d’une approche dite « globaliste » ou « holiciste » qui permet d’agir sur les troubles fonctionnels et sur les symptômes.

C’est pourquoi votre ostéopathe ne manipulera pas forcément la zone douloureuse concernant votre motif de consultation.

Les champs d’action de l’ostéopathie

De nombreuses pathologies ne sont évidemment pas du ressort de l’ostéopathie.

En revanche, l’ostéopathe s’efforcera à accompagner la prise en charge médicale et aider à atténuer les symptômes ou les effets secondaires des traitements médicaux ou chirurgicaux.

Confier sa santé à un ostéopathe ne dispense pas de consulter son médecin traitant.

Comme expliqué plus haut, l’Ostéopathie est avant tout une thérapeutique fonctionnelle qui s’adresse à tous, car ses champs d’actions sont variés :

  • Système musculo-squelettique : raideur, gêne, douleur aiguë ou chronique affectant la colonne vertébrale et le bassin. Ou encore les systèmes articulaires périphériques tels que les épaules, coudes, poignets, mais aussi les genoux, les chevilles et les pieds.
  • Système nerveux : maux de tête, vertiges, les névralgies (sciatalgies, névralgies cervico-brachiales, névralgie d’Arnold ou d’Alcock, etc …).
  • Certains états peuvent aussi être pris en charge par un ostéopathe, au bénéfice du patient : troubles du sommeil, fatigue, troubles de l’attention, hyperactivité, anxiété, stress, dépression, etc.
  • Système digestif : les troubles digestifs du nourrisson (colique ou régurgitation), et de l’adulte (constipations, diarrhées, ballonnements, reflux gastro-œsophagien, nausées, difficultés à digérer, syndrome du côlon irritable, etc.)
  • Système génito-urinaire : les infections urinaires chroniques, certaines formes d’incontinence, ou encore certains troubles sexuels comme la dyspareunie.
  • Chez la femme, des symptômes gynécologiques tels que des règles irrégulières ou douloureuses peuvent être pris en charge.
  • Certaines formes de difficultés à concevoir un enfant peuvent également être accompagnées par l’ostéopathe.
  • La femme enceinte pourra également être suivie pour atténuer les symptômes liés à la grossesse ou préparer l’accouchement.
  • Système Oto-rhino-laryngologique (ORL) : les otites, rhinites ou sinusites à répétition, toux, troubles du canal lacrymal, peuvent être pris en charge par l’ostéopathie.
  • Système vasculaire : des céphalées ou migraines, des troubles de la circulation tels qu’un mauvais retour veineux, des hémorroïdes, des œdèmes du membre inférieur ou encore un syndrome des « jambes sans repos », peuvent être atténués par une prise en charge ostéopathique.

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!

5d5b54cf560fc1e8b76ba87320ce1d8eqqq